​© 2016 par Conservatoire de Bougival.

VOIX

Béatrice FONTAINE
CHANT LYRIQUE ET VARIÉTÉ

 

D'origine bordelaise, Béatrice FONTAINE a débuté très jeune ses études musicales. Poursuivant des études de piano auprès de Serge HEINTZ, dont elle est titulaire d’un Prix de Supérieur, elle obtient son DFE de Formation Musicale à 14 ans, âge auquel elle se dirige alors vers le chant lyrique. Elle étudie successivement avec Evelyne RAZIMOWSKY, Anne-Marie BLANZAT et Michèle COMMAND grâce à laquelle elle est diplômée du Conservatoire Gabriel FAURE de Paris; elle a souvent bénéficié des conseils d’interprétation de Gabriel BACQUIER, et a suivi des master-class avec des personnalités telles que Léontina VADUVA.  Elle détient une  Licence de Musicologie à la Sorbonne.

  Ayant obtenu son C.A.P.E.S. d’Education musicale et chant choral en 2000, elle est aujourd’hui titulaire du grade d’Assistant Spécialisé d’Enseignement Artistique Principal de 2ème classe. Elle enseigne le chant lyrique à l’Ecole municipale de musique et de danse de Louvres depuis 2002, et au Conservatoire de Bougival depuis 2015.  Elle y dirige aussi les choeurs d’enfants et a des activités de pianiste accompagnatrice. Elle organise des stages ainsi que des master-class, et assure la direction artistique d’opéras pour enfants tels que Martin Squelette d’Isabelle ABOULKER en 2010, Brundibar de Hans KRASA en 2012, et Le Petit Ramoneur de Benjamin BRITTEN en 2015, et a fait participer ce choeur à une production de Carmen mis en scène par Bernard Jourdain. Elle fait parfois travailler en remplacement des pupitres de choeurs, en direction ou en technique vocale, comme au sein du choeur CHORIM d’Issy-les-Moulineaux, la chorale Cantabile de St Cloud, le choeur de Ville d’Avray, ceux de Roissy/Louvres et de la Cathédrale de Soissons, ainsi que l’ensemble vocal d’Orgeval.

    Concertiste, elle chante régulièrement en France. On retient ses prestations solistes avec l’Orchestre régional d’Ile de France dirigé par Jean-Walter AUDOLI, l’ensemble Artemis, les choeurs du Morvan, les choeurs Arioso et CHORIM, celui du Campus d’Orsay, l’orchestre Donna Musica, l’Orchestre Vocations, le Sinfonia Pop Orchestra… dans des oratorios tels que le Requiem, la Messe du couronnement, la Grande Messe en ut mineur et l’Exultate, Jubilate de MOZART, le Messie de HAENDEL, les Requiem de FAURE et Michael HAYDN, la Petite Messe solennelle de ROSSINI, Tobie et Gallia de GOUNOD , le Gloria et le Magnificat de VIVALDI, le Stabat mater de PERGOLESE, Jephte de CARISSIMI, la Messe en Sol Maj de SCHUBERT, le Miracle de St Nicolas de ROPARTZ ou encore le Magnificat de Roger CALMEL .

    A l’étranger elle a effectué des récitals en Espagne en 2008, et aux Pays-Bas en 2011 avec le « Philips harmonie orkest» dirigé par Matty CILISSEN à la « Technische Universiteit » d’Eindhoven. Elle redonnera en 2017 la Misa a Buenos Aires du compositeur argentin Martin Palmeri en Allemagne.

   Dans le répertoire de l'opéra, elle aborde toutes sortes de rôles et de styles. Elle a chanté le rôle de Frasquita dans Carmen de BIZET en 2007 dans une mise en scène de Gilbert CARSOUX au Café de la Danse; en 2010 elle était la Princesse Cunégonde dans le Roi carotte d’OFFENBACH dans une mise en scène de Gatienne ENGELIBERT et le choeur de Coline SERREAU, ainsi que Mme Donnadieu dans une adaptation de Martin squelette d'Isabelle ABOULKER. En 2012, elle a participé à une production du Pays du Sourire de Franz LEHAR. En 2013 elle a tenu le rôle de Didon dans une version concert de Didon et Enée de PURCELL avec l'Ensemble orchestral de Dijon. En 2015 elle a chanté le rôle de Miss Bagott dans le Petit Ramoneur de BRITTEN mis en scène par Violaine BREBION, ainsi que la Reine de Chemakha dans le Coq d'or de RIIMSKY-KORSAKOV à Paris. Elle sera Douce dans Douce et Barbe bleue d’Isabelle Aboulker auprès du baryton Richard Rittelmann.

           Enfin, elle affectionne autant la mélodie française que le lied allemand, mais aborde aussi des répertoires russes et finlandais. Elle a chanté entre autres lors de la cérémonie des Trophées de l'Accessibilité 2012 au Théâtre de la Porte St Martin à Paris, ainsi que dans des programmes au Théâtre du Gymnase. Elle prépare actuellement des compositions originales de Frederico Alagna.

http://beatriceallam.wixsite.com/beatrice-fontaine

Mathilde ROGé
CHANT LYRIQUE

Mathilde Rogé, Soprano. Elle débute la musique dès l’âge de 5 ans par l’apprentissage du piano et du chant choral au Conservatoire du XVIe Arrondissement de Paris. Elle poursuit ensuite sa formation vocale auprès de Colette Hochain au Conservatoire du XVe Arrondissement de Paris, parallèlement à des études germaniques à l’Université Paris-Sorbonne. En 2013, Mathilde intègre la Haute Ecole de Musique de Genève dans la classe de la mezzo-soprano Jeanne Roth dont elle ressort triplement diplômée en juin 2018 (Bachelor of Arts in Music spécialité Chant Lyrique, Certificat d’Etudes Avancées en Gestion de Projets Culturels et Musicaux et enfin Master of Arts in Music en Pédagogie Vocale). Elle y travaille le répertoire de soprano lyrique léger et notamment les airs d’héroïnes mozartiennes, ainsi que la mélodie française et le lied allemand. Elle se perfectionne auprès d’artistes de renom, tels Patricia Petibon, Edda Moser, Roberto Saccà, Karine Deshayes, ou encore Anne Le Bozec. A la scène, elle est Serpetta dans la « Finta Giardiniera » (Mozart), Fleurette dans « Barbe-Bleue » (Offenbach), Ciboulette dans l’œuvre éponyme de Reynaldo Hahn, ou encore Colette dans « L’ivrogne corrigé » (Gluck). Passionnée par le répertoire de musique de chambre, Mathilde fonde en 2016 le Trio SLANCIO (violon-chant-piano), trio féminin explorant l’univers musical intimiste du XIXe siècle. Concernée enfin par la problématique de démocratisation des œuvres lyriques à un vaste public, Mathilde Rogé est l’auteure de plusieurs co-écritures de spectacles musicaux joués régulièrement à Paris et en tournée : « Il faut Partir », pastiche d’airs d’opéras et lieder « Metamorphosis » inspiré des Métamorphoses d’Ovide et enfin « Offenbach’ademy », spectacle mêlant univers de télé-réalité et musique d’Offenbach : à l’affiche du 7 septembre 2018 au 5 janvier 2019 à la Comédie Saint-Michel (Paris 5 ème).

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now